Avant même la grossesse se pose parfois le problème de la conception. En effet, certaines femmes se trouvent confrontées à des troubles de la fertilité. Lorsque les causes de cette infertilité sont fonctionnelles l'ostéopathie peut s'avérer efficace. Par exemple dans le cas d'adhérences cicatricielles (suite à une infection, une opération), de problèmes de vascularisation ou de troubles hormonaux.

 

Pendant la grossesse, l'ostéopathie peut éviter à la future maman des désagréments d'ordre mécanique (comme la sciatique), digestif (comme les nausées) ou circulatoire (comme les jambes lourdes).

 

L'ostéopathie peut également préparer maman et bébé à l'accouchement. En travaillant sur la mobilité du bassin afin qu'il s'adapte au passage du bébé, ainsi que sur la gestion du stress, la respiration.

 

Après l'accouchement, l'ostéopathie permet de retrouver une bonne mobilité du bassin et des lombaires, ainsi qu'une bonne adaptation à tous ces changements brutaux (perte de poids, fatigue, port de bébé ... ) et sur les éventuelles cicatrices laissées par les accouchements précédents (césarienne, épisiotomie ... ).

Le suivi de la grossesse par un ostéopathe ne dispense en aucun cas d'un suivi obstétrical classique.

Jean Anglade